Pour E. Macron, l’urgence écologique peut attendre 2025…

25 avril 2019

Lors de sa conférence de presse qui se voulait être la réponse au mouvement des Gilets Jaunes, le Président de la République n’a apporté aucune réponse au deuxième thème le plus abordé par les français lors du Grand Débat : l’écologie.

La sauvegarde du vivant et la lutte contre le réchauffement climatique sont la première urgence vitale, et parmi les principales préoccupations de nos concitoyens et en particulier des plus jeunes. Mais Emmanuel Macron a traité avec condescendance les mobilisations de la Marche du Siècle et des grèves scolaires pour le climat.

Seules décisions sur le sujet : une conférence citoyenne en format réduit et un conseil de défense écologique pour des propositions à l’horizon 2025… Quelques mois à peine après la création du “Haut Conseil pour le climat”, le Président ne consent qu’à la création de nouveaux gadgets institutionnels, pour l’affichage.

Que pèseront 150 citoyens tirés au sort contre les lobbys des pollueurs qui ont la main haute sur les décisions dans les coulisses du pouvoir ? Ces annonces sont totalement dérisoires.

Génération Ecologie n’attendait, à vrai dire, pas grand chose de cette conférence de presse tant l’urgence écologique impose un changement complet de paradigme dont le pouvoir actuel semble incapable. Force est de constater que la parole présidentielle en a apporté une triste et inquiétante confirmation.

Quentin Guillemain et Loubna Méliane, porte-paroles