La commission Écoféminisme

logo commission ecofeministe

Un espace d’échanges, de réflexion et d’action politique

L’écoféminisme est la reconnaissance du lien qui existe entre la domination des femmes par les hommes, c’est-à-dire le patriarcat, et la domination-destruction de la nature par l’espèce humaine. L’infériorisation des femmes et celle de la nature mettent en jeu les mêmes mécanismes de domination et sont historiquement reliées.
C’est pourquoi le combat pour l’abolition du patriarcat et pour un mode de civilisation écologique sont indissociables. Depuis des millénaires, les femmes sont opprimées, dominées, méprisées, au nom d’un système de valeurs qui infériorise la nature et le féminin. L’écoféminisme veut faire advenir un nouvel âge de l’humanité, respectueux de l’ensemble du vivant et émancipé du patriarcat.

Dans le prolongement du mouvement écoféministe né dans les années 70, la commission Écoféminisme de Génération Écologie est un espace d’échanges, de réflexion et d’action politique.

Composée de femmes et d’hommes, elle a pour objectif de faire du projet de société des écologistes un projet écoféministe, de contribuer à la diffusion des idées écoféministes dans la société et de former tous les membres de Génération Écologie à ces enjeux. Elle se réunit tous les 15 jours en visioconférence. Elle associe à ses réflexions des personnalités diverses, produit des prises de position pour réagir à l’actualité, des propositions politiques et partage ses réflexions dans l’espace public.
Elle est engagée dans l’action concrète aux côtés des associations dont les combats s’inscrivent dans la démarche écoféministe.

Pour rejoindre la commission Écoféminisme : ecofeminisme@generationecologie.fr

Nos réseaux sociaux :

Sur Facebook : @GenerationEcologieEcofeminisme
Sur Twitter : @GEcofeminisme

Nos publications :

  • La commission Écoféminisme a publié une brochure, « Langage épicène, le petit manuel », pour que chacun et chacune puisse comprendre les enjeux politiques, historiques et sociétaux de la nécessaire réhabilitation du féminin dans la langue française, et puisse s’approprier des outils pour employer un langage égalitaire.

Nos prises de position :