Skip to content

Génération Écologie appelle à la mobilisation les 20 et 21 septembre pour faire « monter d’un cran la pression démocratique » sur le gouvernement pour la prise en compte de l’urgence climatique.

10 septembre 2019

Nous sommes des millions de Françaises et Français intimement convaincus que protéger le monde vivant, la nature, le climat, l’environnement, c’est aussi nous protéger. Nous essayons, à travers nos initiatives personnelles ou collectives, d’adopter, d’essaimer, de défendre et d’inventer les solutions permettant de répondre au « pire défi que l’humanité ait jamais rencontré ».

Les pénuries d’eau et émeutes en Inde ou les vagues de chaleur de l’été montrent que des millions de personnes à travers le monde en paient déjà le prix le plus fort. Le vivant se meurt, les écosystèmes s’effondrent… 

Le 23 septembre, les chefs d’État sont convoqués par l’O.N.U à un sommet exceptionnel pour, peut-être, prendre de nouveaux engagements climatiques. 

Les actes concrets sont sans cesse reportés, le temps des négociations et des discours est révolu. Ainsi, dans le cadre d’une semaine internationale pour le climat du 20 au 27 septembre.

Les 20 et 21 septembre, nous appelons à un nouveau temps de mobilisation générale pour mettre en cause ce système qui détruit la planète et l’humain. 

Dès vendredi 20 septembre, à l’appel de Greta Thunberg et des jeunes du monde entier, nous ferons grève quel que soit notre âge pour dire : Arrêtons de croire que l’on peut continuer comme avant !

Elhadi AZZI, Co-secrétaire général de Génération Écologie