Et si on faisait l’inventaire de l’essentiel ?

06 avril 2020

Nous sommes en train de vivre un moment de bascule de l’histoire. Catastrophe sanitaire, l’épidémie de Covid-19 nous plonge aussi dans l’expérience inédite du confinement et de l’interruption de la plupart des activités sociales, économiques, éducatives et culturelles.

Plutôt que de “reconstruire” le monde d’hier, nous voulons le ré-inventer, le transformer. 

Commençons par nous demander ce qui est vraiment important dans nos vies. Nous vous proposons de faire avec nous l’inventaire de l’essentiel.

Génération Ecologie vous invite à répondre à ce questionnaire* à partir de la description de votre expérience personnelle et de votre ressenti

Vos réponses nous éclaireront sur ce que le Coronavirus change dans nos besoins personnels et collectifs. Elles contribueront à la pertinence des choix de rupture que nous voulons proposer. 

Cliquez sur l’image pour accéder au questionnaire :

Merci d’avance de votre contribution !

Et si vous avez envie de contribuer davantage à la réflexion, n’hésitez pas à remplir ce formulaire pour que nous puissions vous recontacter.

* Ce questionnaire est librement inspiré des réflexions d’Arthur Keller d’une part et des suggestions de l’article de Bruno Latour “Imaginer les gestes-barrières contre le retour à la production d’avant-crise” (AOC) d’autre part. 

Le texte du questionnaire :

Question 1 :  A la lumière de la pandémie actuelle et du confinement, de quoi avez-vous vraiment besoin pour vivre ? 

Question 2 : Dans cette situation, qu’est-ce qui vous inquiète le plus, pour vous-même et pour la société ?

Question 3 : Est-ce que certaines choses vous mettent en colère dans la situation actuelle et dans la gestion de l’épidémie ? Lesquelles ? 

Question 4 : Désormais, pour vous personnellement, quelles sont les valeurs les plus importantes ?

Question 5 : Y a-t-il une ou des activités dont vous êtes actuellement privé.e dont vous souhaiteriez qu’elles ne reprennent pas ? Lesquelles ?

Question 6 : Décrivez pourquoi chacune de ces activités se révèle à vos yeux superflue ou nuisible : 

Question 7 : Décrivez en quoi la disparition ou la substitution de cette (ces) activité(s) serait à vos yeux utile, ou rendrait d’autres activités plus faciles : 

Question 8 : Y a-t-il au contraire une ou des activités dont vous êtes actuellement privé.e dont vous souhaiteriez qu’elles reprennent ou qu’elles se développent ? Lesquelles ?

Question 9 : Décrivez en quoi chacune de ces activités vous paraissent positives :

Question 10 : Décrivez comment chacune de ces activités rend plus faciles, harmonieuses, ou cohérentes, d’autres activités que vous favorisez et permettent de lutter contre celles que vous jugez défavorables : 

Question 11 : Quelles mesures préconisez-vous pour que les ouvriers, les employés, les entrepreneurs qui ne pourront plus continuer dans les activités que vous supprimez se voient faciliter la transition vers d’autres activités ?

Question 12 : Quelles mesures préconisez-vous pour aider les ouvriers, les employés, les entrepreneurs à acquérir les capacités leur permettant de créer ou développer cette activité ? 

Question 13 : Certains métiers vous paraissent-ils désormais plus importants ou indispensables que d’autres ? Lesquels et pourquoi ?

Question 14 : Est-ce que cette épidémie change votre vision personnelle du monde ? En quoi ?