Delphine Batho

delphine-1

Delphine Batho est présidente de Génération Écologie depuis septembre 2018.
Elle est députée des Deux-Sèvres depuis 2007.
Elle a été ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie en 2012, avant d’être limogée brutalement du gouvernement en 2013 pour avoir dénoncé la baisse du budget de l’Ecologie.
Ses premiers engagements remontent à l’adolescence lors de la campagne « Action École » de Médecin du Monde. Elle a été présidente du syndicat lycéen la FIDL de 1990 à 1992, puis vice-présidente de l’association SOS Racisme de 1992 à 1998.
Dans la vie active, elle a travaillé comme spécialiste des politiques de sécurité et de lutte contre les violences.
Aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, elle est membre de la Commission des Affaires économiques et particulièrement engagée sur les enjeux liés à l’écologie, aux politiques énergétiques, agricoles et industrielles, ainsi que sur la moralisation de la vie publique et la lutte contre l’influence des lobbies.
Elle a ainsi été rapporteure de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur le « dieselgate » en 2016. A l’origine de la loi interdisant les néonicotinoïdes, pesticides tueurs d’abeilles, elle a été à l’initiative de l’amendement pour l’interdiction du glyphosate. Elle co-préside le groupe d’études de l’Assemblée nationale sur la santé environnementale.
En janvier 2019, elle a publié « Ecologie intégrale – le manifeste », avec une postface du philosophe Dominique Bourg.
Elle est également auteure de « Insoumise » (Grasset, 2014) dans lequel elle livre le récit de son expérience de Ministre. Elle y décrit le fonctionnement de l’Etat, la connivence avec les lobbies et les puissances financières. Elle y affirme également ses convictions écologiques et économiques.