Skip to content

La canopée

La Canopée, un outil de réflexion au service
de l'écologie intégrale démocratique

Espace de réflexion ouvert et indépendant du parti Génération Écologie, la Canopée associe les compétences scientifiques et citoyennes pour construire le projet politique de l'écologie intégrale démocratique. C’est-à-dire la rupture avec le modèle productiviste et l’exercice du pouvoir qui l’accompagne.

Génération Écologiea, dès l’origine, lié écologie scientifique et projet politique. Aujourd’hui, en nommant "Canopée" le lieu d’élaboration de son projet, elle exprime un objectif et définit une méthode.

Le projet de Génération Écologie

La canopée représente la strate supérieure de la forêt. Le botaniste Francis Hallé a montré dans ses travaux sur les milieux tropicaux la richesse de cet écosystème, son utilité pour le bien commun et le potentiel de découvertes qu’il recèle.

C’est en ayant en tête ces travaux que nous ferons vivre la Canopée de Génération Écologie. L’objectif : reconnaître ce que nous devons à la Nature et mener le combat pour lui donner un avenir commun avec l’humanité.

C’est en regardant, en apprenant de la Nature, en la respectant que les sociétés peuvent construire leur avenir et affronter l’Anthropocène.

Une méthode au service de l'écologie intégrale démocratique

Nous souhaitons travailler dans une harmonie et une interaction qui s’inspire de la canopée tropicale : diversité des parcours et des aspirations, créativité et profondeur des idées, élan vers de nouvelles lumières.

La Canopée de Génération Écologiemêle les horizons d’engagements et les expertises, abrite des compétences scientifiques et citoyennes. Intergénérationnelle, elle donne toute sa place à l’intérêt public.

Les idées, les échanges et les débats exprimés dans la Canopée de Génération Écologie sont indépendants du parti, mais nécessairement orientés vers l’écologie intégrale démocratique, c’est-à-dire la rupture avec le modèle productiviste et l’exercice du pouvoir qui l’accompagne, ainsi que la volonté d’aborder toutes les dimensions de l’action publique sous l’angle de l’impératif écologique.

Les thèmes de travail sont donc nombreux. Ils s’articuleront particulièrement autour de trois grandes questions :

  • la définition de liens forts entre démocratie et écologie ;
  • l’élaboration d’une théorie et de pratiques économiques pour porter l’écologie intégrale ;
  • une réflexion sur l’intégration des sciences aux débats et aux décisions stratégiques.