Skip to content

Génération Ecologie salue la victoire en Slovaquie de Suzana Čaputovà, écologiste et féministe anti-corruption

01 avril 2019

La grande victoire, avec plus de 58 %, de Zuzana Čaputova est un signe positif pour l’écologie dans la république des Carpathes tentée par le nationalisme. Zuzana Čaputova s’est fait connaître par ses combats écologistes comme avocate et initiatrice d’une initiative citoyenne victorieuse contre un centre d’enfouissement des déchets toxiques, pour lequel elle a reçu le prix Goldman pour l’environnement en 2016. Plus récemment, elle a été l’une des animatrices du mouvement civique de protestation après l’assassinat en 2018 du journaliste Ján Kuciak et de sa compagne Martina Kušnírová, qui est attribué à des mafieux proches du gouvernement.

Zuzana Čaputovà a ainsi brillamment défait le favori, Maros Šefčovič, soutenu par le gouvernement, qui avait été de surcroît pendant près de dix ans Commissaire européen à Bruxelles. Les électeurs ont choisi à la fois de sanctionner un pouvoir corrompu et d’éliminer un technocrate sans grand relief.

Même si les pouvoirs de la future Présidente sont limités et ne remettent pas en cause pour le moment la ligne actuelle du gouvernement du pays, cette élection démontre qu’il peut y avoir un autre chemin en Europe que le choix entre les technocrates libéraux et les nationalistes. C’est surtout un signal fort de la prise de conscience croissante des citoyens européens, aussi en Europe centrale, de l’urgence écologique qui devient ainsi le nouveau marqueur politique du vrai changement, porté par une femme à la pointe du combat démocratique contre la corruption. Il est donc envisageable, comme s’y attèle Génération Ecologie,  de construire une nouvelle majorité en Europe qui rassemblera les Terriens face aux Destructeurs.

Henri Malosse