Skip to content

“Pour que vive le nouveau monde”

09 octobre 2019

Suite à sa participation à l’extraordinaire mobilisation d’une petite région de France qui s’est opposée à l’installation d’une « usine à bitume » juste à l’entrée des Corbières Bertrand Claverie trace un chemin de compréhension et de mobilisation face aux désastres écologiques qui s’avancent : la catastrophe climatique, l’effondrement de la biodiversité et, au final, l’effondrement de l’humain.

Dans son ouvrage, que vous pouvez télécharger ici, il analyse les raisons profondes de notre désarroi, de notre incapacité à réagir avec efficacité, tant au plan individuel que collectif.

Puis il tente de baliser les routes pour sortir du fatalisme, pour lever nos inhibitions et pour dessiner les contours d’un monde nouveau.

Un monde nouveau, où l’humanité sortira du cercle vicieux de la destruction et retrouvera un équilibre avec l’ensemble du vivant.

Aujourd’hui, la destruction de notre planète est engagée, lancée à pleine vitesse, les symptômes apparaissent partout, de plus en plus profonds de plus en plus nombreux. Ils vont s’accélérer et créer des situations mortelles et ingérables : des phénomènes climatiques extrêmes (sécheresses, canicules insupportables, ouragans…) entrainant un écroulement des productions agricoles. La biodiversité, attaquée de toutes parts s’écroule également : demain plus d’insectes, plus d’oiseaux, plus de coraux, plus de poissons. Aujourd’hui des centaines de milliers de réfugiés sur les routes, demain des centaines de millions.

L’humanité entraine ses enfants vers le gouffre. 

Tous les scientifiques le disent, il y a urgence, nous avons cinq ans, dix ans maximum pour changer radicalement de cap et réaliser une véritable révolution de civilisation.

Si nous faisons cette révolution, nous sauverons l’essentiel.

La tâche semble démesurée mais elle est possible. 

Pour y arriver il faut que l’humanité rassemble ses talents, son intelligence, ses capacités de coopération. Qu’elle dépasse ses clivages, retrouve sa grandeur, son courage et sa fraternité.

Aujourd’hui, chacun d’entre nous peut s’engager dans l’action librement, de manière déterminée en mobilisant le meilleur de ses forces pour que les enfants d’aujourd’hui ne soient pas projetés dans un monde à l’agonie.Pour qu’ils puissent vivre dans un monde en équilibre avec l’ensemble du vivant. Dans un monde où la beauté continuera d’exister.

Ingénieur diplômé d’une grande école, Bertrand Claverie est adhérent de Génération Écologie.